LES ENTREPRISES S’ENGAGENT
1 février 2022

C’est à Mont-de-Marsan que l’aventure française de Gory Banta a commencé. Après des études de plâtrier plaquiste, son attirance pour la Côte basque l’a emmené jusqu’à Anglet. C’est ainsi, au gré des rencontres, qu’il intègre notre société en stage, pour y être encore aujourd’hui en tant qu’employé !

Une personnalité, une ténacité et un parcours atypiques, à découvrir dans notre interview. 

1/ Depuis combien de temps êtes-vous dans l’entreprise Jean GOYTY ?

J’ai débuté comme stagiaire en 2017 en tant que plâtrier plaquiste.

2/ Quel est votre parcours professionnel ?

J’ai commencé à Mont-de-Marsan, j’étais dans une famille d’accueil à Souprosse au milieu des canards, des vaches landaises et des taureaux. J’étais au lycée des Métiers Robert Wlérick à Mont-de-Marsan en formation de plâtrier plaquiste. Après quelques mois dans cette école, j’ai vite pris la direction d’Anglet pour préparer mon CAP plâtrier plaquiste au lycée Cantau où j’ai passé ma première année. Et j’ai poursuivi au CFA de Pau pour ma deuxième année. J’étais en internat la semaine, le week-end et pendant les stages j’étais au foyer de l’enfance à Tarnos. 

3/ Où se sont déroulés vos stages en entreprise ?

Durant mes deux ans de CAP, j’étais au sein de l’entreprise Jean GOYTY. Deux semaines en entreprise et une semaine à l’école. Je n’ai connu que cette entreprise. 

4/ Vous êtes donc un bébé de l’entreprise Jean Goyty ?

(Rire) Oui c’est ça, un bébé Goyty.

5/ Et aujourd’hui où en êtes-vous 

En 2019, j’ai obtenu mon CAP. J’ai postulé pour un contrat en CDI et quand j’ai signé le contrat, je me suis pris un appartement. Cela fait 3 ans que je suis dans l’équipe de Bernard Beyt, Mikel Martiarena et de tous les responsables d’équipe.

6/ Vous êtes plutôt foot ou rugby ?

Foot – Je joue au football. Je suis blessé actuellement donc j’ai dû arrêter. 

7/ Et plutôt Marseille ou PSG 

Real de Madrid et PSG, ce sont mes deux équipes préférées. 

8/ Avez-vous une anecdote particulière sur un chantier à nous raconter 

(Long silence…) Non pas d’anecdote particulière mais il y a bien une chose qui nous est arrivée. 
Il avait plu toute la nuit. Nous sommes arrivés sur le chantier et nous avons vite compris que le toit n’était pas étanche. Le placo que nous avions installé la veille était totalement détrempé. Tout était à refaire… Bref mauvais souvenir.

10/ Vos 3 outils indispensables sur un chantier 

La visseuse, le laser et le perforateur

9/ Pour le prochain repas d’entreprise, quel plat de résistance souhaitez-vous ? De Poisson / légumes vapeur, bœuf / salade ou un hamburger / frites.  

Soit poisson soit côte de bœuf… non bœuf parce que le poisson …

11/ Comment définiriez-vous la philosophie de l’entreprise Goyty ?

La formation ! Dans l’entreprise, j’ai appris beaucoup de choses que l’on ne voit pas au lycée, au CFA. J’ai appris énormément sur le terrain grâce au travail dans cette entreprise.